Gros plan:Les Elus de Luca SIGNORELLI

    Achevé en 1502.Orvieto,Cathédrale, Chapelle San Brizio. Publicités

La Nuit de Battista DOSSI

     1544,Dresde, Gemaldegalerie.Huile sur toile, 82x149cm.       Ferrare, lieu singulier des puissances de l’imaginaire. Parce que, dans le domaine des Arts, la seule évocation de cette petite principauté de la région du Pô, nous renvoie aussitôt à la brillante période renaissante désormais indissociable du mécénat, aussi débridé qu’atypique, de la maison d’Este.       Cet imaginaire … Lire la suite

Gros plan:Noli me tangere de FRA ANGELICO

  Vers 1450,Florence,couvent saint Marc.Fresque,166×125 cm.

LA CIRCONCISION de Federico BAROCCI

     1590,Paris, Musée du Louvre. Huile sur toile, 374 x 252cm         Au début du Trecento, Giotto réalise avec la chapelle Scrovegni de Padoue, son programme monumental le plus accompli. Or, parmi les médaillons quadrilobés qui encadrent les panneaux principaux, figure une scène de Circoncision remarquable, autant par son intensité que par le … Lire la suite

SUZANNE AU BAIN de Francesco HAYEZ

1850, Londres, National Gallery   Faire de Francesco Hayez (1791-1882) un Delaroche italien, comme on l’entend trop souvent depuis Chastel, c’est tomber un peu vite dans cette analyse réductrice qui, multipliant les parallèles historiques (tentation d’associer des contemporains) et esthétiques (assimilation des écoles qui répondent ici à la sensibilité de l’éclectisme) ne tient pas compte … Lire la suite

SUZANNE ET LES VIEILLARDS de Lorenzo LOTTO

          1517, Florence, Offices. Bois, 66x51cm            Au sein du courant humaniste, il existe tout un peuple d’artistes dont le goût prononcé pour l’étrangeté ou la bizarrerie a fixé la notoriété. Ainsi Piero di Cosimo, sans doute le plus attachant, mais aussi Beccafumi, Dosso Dossi ou Bassano ont largement débordé du concept … Lire la suite

SUZANNE ET LES VIEILLARDS d’Artemisia GENTILESCHI

    1610, coll. Schonborn, Pommersfelden.       Voici une œuvre qui conduit le drame à l’essentiel. Artemisia Gentileschi, au demeurant bien jeune, assimile avec retenue le double héritage des leçons véristes du Caravage et de la peinture claire des Carrache. Rigueur et sobriété, construction et vérité.       Dans ce tableau marqué par une puissante diagonale,  … Lire la suite